Le leader de la spectropolarimétrie combinée à l'IA et appliquée à la dermatologie

Une solution inédite

Pour améliorer l’investigation en dermatologie, Poladerme propose aujourd’hui une nouvelle technologie utilisant la spectropolarimétrie et le machine learning de manière disruptive, dont les applications, principalement d’ordre médical, intéressent également la cosmétologie.

Une base de données

Poladerme offrira la plus grande bibliothèque d’images dermatologiques, comprenant tous les phototypes de peau.

Des nouveaux  biomarqueurs

Une nouvelle analyse en profondeur physique et géométrique permettra de cartographier des marqueurs nouvelle génération.

Notre objectif :

Afin d’analyser les tissus en profondeur et d’évaluer l’état de santé de la peau, Poladerme œuvre au dévelopement d’une solution rapide et non invasive d’aide au diagnostic fondée sur un système optique innovant et des algorithmes d’Intelligence Artificielle (AI). Poladerme travaille également à la création d’une base de données inédite concernant les propriétés physiques de la peau.

Avec son équipe interdisciplinaire, Poladerme réalise l’union de la science et de la technologie au service de la dermatologie : plus de 15 ans de recherche en spectropolarimétrie au laboratoire ICube de l’Université de Strasbourg, associés à l’expérience en industrialisation et commercialisation de la société Medical Devices Venture, filiale d’ARCHOS.

Un système optique de pointe ...

La lumière peut être modélisée par des ondes électromagnétiques. La polarisation de la lumière correspond à l’orientation du champ électromagnétique dans l’espace non détectable à l’œil nu. Le système optique de Poladerme est capable de mesurer cette orientation et de capturer ainsi des propriétés physiques de la peau invisibles au dermatoscope. Poladerme exploite en effet plusieurs longueurs d’onde du spectre susceptibles de fournir des informations de profondeur et relatives aux différentes couches de tissus. Cette mesure de l’état de polarisation de la lumière en fonction de la longueur d’onde est appelée spectropolarimétrie. Grâce à un dispositif dédié et breveté les mesures de spectropolarimétrie sont effectuées en un temps très court.

De cette manière, les informations fournies par le système Poladerme seront plus riches que celles fournies par le dermatoscope.

... combiné à des algorithmes d’IA

Les algorithmes d’Intelligence Artificielle traitent et analysent les données recueillies par le dispositif Poladerme. Les spécificités de chaque type de lésion peuvent ainsi être exploitées pour constituer une base de données utiles au diagnostic. Il s’agira alors de la première base de données au monde des propriétés polarimétriques de la peau. De cette façon, le praticien pourra lancer une une recherche avancée de cas à traiter similaires dans la base de données en fonction d’une liste de critères qui lui sera proposée.

Notre solution :

En reprenant toutes les fonctionnalités du dermatoscope traditionnel et numérique tout en les améliorant grâce aux informations obtenues par spectropolarimétrie, le dispositif Poladerme pourra classer rapidement et précisément les lésions macroscopiques, et réaliser l’analyse de l’état de la surface de la peau en 3D. Le dispositif proposera également une plateforme collaborative offrant aux utilisateurs la possibilité de requérir l’avis d’un autre expert. Un simple «pointage et capture » non invasif de la lésion cutanée suffira pour accélérer les évaluations traditionnelles (telle que la règle ABCD), pour classer la lésion et obtenir des recommandations personnalisées.